Poker : le retour en force des Home Games !

Ces derniers mois les Home Games, parties entre amis, connaissent un véritable retour en grâce. Les amateurs de poker sont nombreux à jouer avec leurs potes en live ou online. Décryptage d’un nouveau phénomène.

Retour sur le premier âge d’or du poker 

Commençons par un petit retour en arrière, plus précisément dans les années 2000. A cette époque, le poker a connu son âge d’or avec quelques événements marquants. Les fans de poker se souviennent encore de la victoire de Chris Moneymaker lors des WSOP, à Las Vegas, en 2003. Celui-ci s’était qualifié sur une salle de poker en ligne et il était parvenu à battre des joueurs professionnels avec pour seule expérience ses parties sur Internet.

Dans la foulée, le film Les Joueurs (Rounders) avec Matt Damon et Edward Norton, sorti en 1998, devient rapidement un film référence. En France, l’acteur et chanteur Patrick Bruel se passionne très vite pour ce jeu et se rend à de multiples reprises à Las Vegas. Il a même décroché un bracelet en 1998. Les équipes de Canal Plus avait alors consacré un documentaire à l’artiste : « Lost in Vegas ». 

C’est justement grâce à Patrick Bruel que le poker va connaître une exposition exceptionnelle en France. A partir de 2005, le chanteur va commenter des tournois de poker du circuit WPT, le World Poker Tour. Chaque semaine, les plus grands champions s’affrontent autour d’une table. Un gros engouement se développe. Les parties entre amis, les fameux Home Games se multiplient dans le monde entier et la France est aussi concernée.

Dans les cercles de jeux, de nouveaux joueurs s’inscrivent désormais alors que ces lieux étaient habituellement fréquentés par les seuls initiés. C’est le cas, par exemple, dans le très glamour Aviation Club de France ou ACF. Dans cet établissement qui abrite aujourd’hui le Club Barrière, les parties de poker se multiplient. C’est Bruno Fitoussi, pionnier du poker en France qui y lance les premiers tournois dès les années 1990.

Les Home Games : les fondamentaux

Pierre, 23 ans, étudiant alsacien, prépare une partie entre amis. Il a pris soin de choisir une mallette de poker de qualité et la pose sur la table de son salon. Il sort de manière méticuleuse les jetons et aligne les stacks pour les participants de la soirée. « J’ai commencé à jouer au poker pendant le premier confinement. J’ai découvert que ce jeu était d’une richesse incroyable et j’ai décidé d’organiser des parties chez moi avec des amis », explique le jeune homme.

Concernant les Home Games, beaucoup de personnes préfèrent jouer à des tournois mais d’autres optent pourtant pour des parties de Cash Game. « Ce que j’aime c’est la convivialité de ce jeu et les interactions qui peuvent exister autour d’une table », détaille Pierre.

Car ces parties de poker à la maison sont souvent un prétexte pour se retrouver entre amis autour d’une passion commune. C’est un moment de convivialité et de détente bien qu’il soit pimenté par l’envie de remporter la partie.

Les Home Games version online

Sur les tables de poker virtuelles, les parties de poker entre amis ont connu un énorme engouement. En effet, à la faveur des confinements pendant la crise sanitaire du Covid-19, les rooms de poker en ligne ont assisté à un afflux massif de nouveaux joueurs. Winamax, leader du secteur constate que des milliers de personnes ouvrent des comptes chaque semaine. C’est une vraie embellie. De son côté PokerStars, deuxième room du marché enregistre aussi un afflux de joueurs. Le site de poker en ligne a même développé une option « Home Game » pour s’adapter au phénomène.

En 2020, le nombre de parties disputées en ligne a beaucoup augmenté et l’on constate que le format des Sit & Go Jackpot a maintenant la faveur des joueurs. Le principe de ce type de tournoi est qu’une somme est ajoutée au prizepool de ces Sit & Go qui se jouent habituellement à trois joueurs. Par ailleurs, l’Omaha a aussi la cote en ce moment. C’est une variante qui plait car il y a beaucoup d’action aux tables.

Vers une arrivée de nouveaux joueurs sur les tables Live

En 2021 et 2022, assisterons-nous à l’arrivée de joueurs dans les casinos et les clubs de jeux ? C’est l’une des questions que se posent les organisateurs et les casinotiers. En France, TexaPoker constitue un acteur incontournable sur ce marché. Apo Chantzis, son fondateur organise des tournois dans de nombreuses villes en France : Annecy, Cannes, la Grande Motte, mais aussi Paris.

C’est au Club Montmartre qu’il organise ses TPS. Des centaines de joueurs participent régulièrement à ces rendez-vous. A Paris, d’autres clubs constituent aussi des places fortes du poker comme le Club Circus Paris, l’Impérial Club, le Paris Elysées Club ou le Club Pierre Charron. Ces établissements espèrent accueillir des nouveaux amateurs de poker dans les semaines et mois à venir.