Loïc Xans : « je suis un rassembleur »

Il est devenu avec les années la référence des contenus vidéos du poker en France. « Dans le Carré », « Tour de Table », « Trash Talk » et récemment encore « 4 débats et un confinement », Loïc Xans est l’homme qui créait le buzz à chaque nouveau concept. Intervieweur de toutes les stars du poker, il est un homme d’amitié, qui aime rassembler autour de lui toutes les personnalités. Aujourd’hui, il est à la place de l’invité pour répondre à mes questions. 

Il s’est passé beaucoup de choses pendant le confinement. Revenons d’abord à la création de ton émission « 4 débats et 1 confinement ». Pourquoi as-tu créé ce format et quel est ton bilan après les 12 émissions ? 

Créer cette émission, c’était ma manière de participer à l’élan de création qu’il y a eu pendant le confinement. Pas juste dans le poker mais en général. Quitte à être enfermé, autant passer du bon temps ! Et vraiment, le bilan est incroyable. Des milliers de vues, des centaines de réactions et de commentaires après chaque émission. Un casting de folie, tous les intervenants, toutes les rooms ont joué le jeu. Jamais personne n’avait réuni autant d’acteurs majeurs en même temps et en si peu d’épisodes. Les retours des spectateurs ont été aussi très positif. C’est pour ça qu’on va continuer le concept avec un épisode toutes les deux semaines à partir du 15 Septembre. L’émission portera désormais le nom de « Poker Débats » et sera en partenariat avec une marque. 

Pendant le confinement, on a aussi beaucoup parlé de twitch. Quel est ton avis sur cette nouvelle manière de consommer du poker ? 

Clairement, twitch est l’avenir. Et ça fait beaucoup de bien au poker, en proposant une nouvelle manière de découvrir le jeu et d’apprendre des meilleurs joueurs. Après, c’est comme tout, il y a du bon et du moins bon. Et finalement, peu de joueurs font vraiment de l’audience. Je vois vraiment trois personnes : il y a Yoh Viral, mais il est aujourd’hui un influenceur majeur, twitch n’est qu’une partie des réseaux qu’il utilise. Ensuite, c’est très nettement Chance44 qui se détache en termes de nombre de viewers, de talent pour animer. La team NutsR avec Romain Nussmann ça cartonne fort aussi, c’est de grande qualité. Et puis tu as les rooms qui se sont mises sérieusement au boulot. Aujourd’hui, Winamax et PMU font vraiment de belles choses avec des teams solides. 

Enfin, pendant le confinement, tu as fait une série d’interviews vidéo « 5/5 » pour Live Poker. D’où vient l’idée ?

Comme souvent avec Geroges Djen, le fondateur du magazine, c’est un coup de fil. Je lui propose l’idée d’interviews courtes sur des personnes dans l’actualité pour animer les réseaux sociaux. On échange. Il trouve le nom de l’émission. Et go c’est parti. Georges Djen me laisse une grande liberté, que ce soit pour la partie écrite ou pour les formats vidéo que je produis pour ses réseaux sociaux. C’est un grand plaisir de travailler avec lui et un grand honneur d’être dans ce magazine.

Tu avais lancé une nouvelle saison de « Tour de Table » avec le Club Circus Paris en Février. Ou en es-tu dans les tournages ? 

Et bien c’est un peu chamboulé avec le Covid, comme tout le monde imagine. Tout est décalé. Mais le premier épisode a eu un super accueil. On a eu beaucoup de buzz sur twitter avec des extraits qui font des dizaines de milliers de vues. Je crois que le Club Circus est très content. J’ai la chance de travailler avec une équipe top, Thierry Bolleret et Sebastien Leclerq en tête. On va tourner le second épisode dans les prochaines semaines. Mais à situation exceptionnelle, on s’adapte !

On voit souvent la même équipe d’invités autour de toi. Pourquoi ?

C’est important d’être entouré d’amis. De gens de confiance, qui ont une vraie qualité oratoire. Réunir tout ça, c’est très compliqué, alors on voit souvent les mêmes. Ce n’est pas un secret, je suis très proche d’Alexis Laispker, Florence Mazet, Adrien Guyon, Guillaume Darcourt, David Boivert ou Pedro Canali. Je pourrais en citer d’autres. Mais ils sont d’abord des professionnels de très grande qualité. L’émission « 4 débats et 1 confinement » m’a aussi permis de découvrir des profils géniaux : Batmax, Julien Martini, Julien RQT ou Clément Richez sont des gars passionnants que je ne connaissais pas plus que ça avant de faire le tournage. Et avec le talent qu’ils ont, je les réinvite souvent, c’est normal ! 

Comment est-ce que tu te définis ? comme un journaliste ? un réalisateur ? un intervieweur ?

Rien de tout ça. Je suis un créateur de contenus médias. Je n’ai ni la prétention, ni les compétences, ni les diplômes pour me dire journaliste. Réalisateur c’est trop étriqué, trop pompeux. Tout ça reste du poker, on ne va pas aller présenter un film à Cannes. Intervieweur oui, mais là aussi c’est un peu réducteur.

J’espère avoir des qualités de producteur, de créateur et d’animateur pour proposer des formats sur le monde du poker. J’aime aussi l’idée d’être un rassembleur. Tout est d’abord affaire de rencontres humaines et de passion pour le jeu. Mais l’humain d’abord ! Dans mes émissions, vous ne verrez toujours que de belles personnes. 

Quel est ton avis sur le contenu des autres médias ou personnes qui font de la vidéo ?

Je suis loin de tout regarder. Sur youtube, Kill Tilt c’est top, Peanuts a vraiment fait un très gros boulot. Dature cartonne bien, il est sincère. Le RMC poker Show c’est très bien. Moundir est un mec top dans tous les domaines, Pierre un excellent animateur. Sur Twitch, j’en ai déjà parlé. Et le Club Poker Radio, évidemment.

Tu travailles depuis longtemps avec TEXAPOKER et avec PMU POKER. C’est important dans un milieu comme le poker d’avoir un soutien constant ?

C’est indispensable. Apostolos Chantzis et TEXAPOKER nous soutiennent depuis la création de l’émission « Dans le Carré ». PMU Poker, c’est pareil. Brewenn Cariou est quelqu’un qui a fait beaucoup pour moi pendant le confinement. Toute l’équipe PMU Poker nous a soutenu durant cette crise. Et continue encore maintenant. TEXAPOKER et PMU Poker travaillent ensemble. C’est une vraie famille, avec un vrai esprit d’entraide. Et ça, pour moi, c’est plus important que tout.  

Comment vois-tu la suite de tes projets ?

Tout de suite, l’actualité c’est « Poker Débats » qui arrive dans quelques jours. Je continue de travailler avec PMU Poker, il y a d’ailleurs les Powerfest en ce moment, avec un stream sur la chaine twitch PMU Poker, je vous conseille d’y faire un tour. 

Je continue de travailler avec Live Poker. Vous pouvez retrouver mon associée Sophie sur beaucoup d’évènements TEXAPOKER. En particulier au Casino JOA de Gujan Mestras. Emilie Soulard, la directrice, fait énormément pour le poker. 

Enfin, les projets de documentaires sont tous en standby. Et sans vaccin, je ne vois pas comment ça pourrait changer. Donc, on va patienter tranquillement avec tous les beaux projets en cours !